Retrouvez toutes les actualités du Projet Life +

03 mai 2018

La Vigne sauvage dans les réserves naturelles


Un inventaire des vignes sauvages réalisé cet automne a permis de mettre en évidence la fructification de certains pieds dans les réserves naturelles de la forêt de Neuhof-Illkirch et de l’île du Rohrschollen.

Origine
 
La Vigne sauvage (Vitis vinifera subsp. sylvestris) aussi appelée Lambrusque est une liane forestière de la famille des Vitaceae, proche parente des vignes cultivées. Cette espèce rare est aujourd’hui protégée en Alsace mais également sur tout le territoire Français.

Le déclin des populations de vigne sauvage a suivi celui des vignes cultivées. L’assèchement des zones alluviales ainsi que l’apparition du phylloxera et de maladies fongiques comme l’oïdium ou le mildiou ont contribué à l’extinction de la vigne sauvage dans de nombreux sites alluviaux. On en retrouve aujourd’hui encore quelques pieds sur les réserves de Neuhof-Illkirch et du Rohrschollen.
 
 
Description

Cette liane peut atteindre 15 mètres de long, et a besoin pour sa croissance d’un arbuste sur lequel s’accrocher. Elle poursuivra alors sa croissance avec son tuteur, car elle semble incapable de monter d’elle-même à de grandes hauteurs.
La Vigne sauvage est une espèce dioïque qui présente des pieds mâles et des pieds femelles, seuls à fructifier.
Les raisins de cette espèce ne dépassent pas 1 cm de diamètre et les grains sont plutôt épars.
Lors d’une prospection réalisée en Automne dans les Réserves Naturelles de Neuhof-Illkirch et du Rohrschollen, plusieurs grappes ont été observées, permettant de vérifier la pollinisation sur ces sites. Pas de quoi faire du vin, certes, mais de quoi rester optimiste sur la vivacité de l’espèce à l’échelle de nos réserves.

 

 

 

Crédits photographiques: Camille Hellio et Adèle Sonnenmoser