Retrouvez ici les actions préparatoires prévues dans le cadre du projet Life+ Ile du Rohrschollen.

Action A1 : Etude de définition des travaux de restauration de la connectivité île-Rhin

Objet de l'action

Analyser la connectivité actuelle entre les milieux : île-Rhin, nappe-rivière, lit mineur-lit majeur.

Faire des propositions d’aménagements permettant de favoriser le développement d’espèces animales et végétales inféodées aux milieux alluviaux typiques du Rhin – en corrélation avec le scénario de redynamisation de l’île depuis le Rhin (cf. action A3).

Réalisation

Etude réalisée par un prestataire : groupement Sogreah – SIALIS

Démarrage : octobre 2010

Investigations prévues :

  • recensement et diagnostic des ouvrages de connexion ou limitant/interdisant la connectivité : fiches ouvrages

  • état zéro de la ripisylve et de la faune aquatique : investigations de terrain (qualité physique du lit et des berges, potentialités hydrobiologiques des bras secondaires, des mares adjacentes et de la zone de delta), 2 stations IAM (méthodologie standard d’analyse de la qualité de l’habitat aquatique à l’échelle de la station), IBGN, pêches électriques pour déterminer les différentes espèces de poissons présentes.

Le diagnostic des ouvrages et les premières investigations de terrain ont été réalisés à l’automne 2010.
Les investigations complémentaires seront réalisées à l’été 2011.
Les propositions d’aménagement sont en cours de finalisation ; cette phase est liée à l’avancement de l’élaboration du scénario de restauration de la dynamique alluviale (action A3).

Action A2 : Etude de définition des travaux nécessaires à la préservation des habitats de la Loche de rivière (Cobitis taenia)

 

Objet de l’action

L'île du Rohrschollen présente des habitats favorables au développement et à la reproduction de la Loche de rivière : cinq individus de Loche de rivière ont été observés en 2004 dans le Bauerngrundwasser, à proximité du Vieux Rhin. Néanmoins, l'espèce apparaît localisée et assez peu abondante. L'absence d'inondations en lit majeur, l'assèchement des zones humides et le comblement des bras secondaires et dépressions constituent des risques pour le maintien de cette espèce, dont la présence est unique sur ce secteur du site Natura 2000.
En complément des interventions sur le fonctionnement général de l'hydrosystème du Rohrschollen prévues dans le cadre du projet, il convient d'avoir une approche dédiée à la préservation de cette espèce rare sur la bande rhénane, objet de la présente action.

Réalisation

Etude réalisée par un prestataire : groupement Sogreah – SIALIS

Démarrage : octobre 2010

Déroulement de l’étude :

  • Etat des lieux et diagnostic : rappel des caractéristiques écologiques de l’espèce, recherche de la Loche de rivière sur le site et état de conservation, caractérisation du potentiel du milieu et de ses habitats et état de conservation, cartographie.

  • Définition des travaux : travaux nécessaires au maintien et au développement d’habitats favorables à la Loche de rivière, à un stade étude préliminaire. Les travaux seront définis en cohérence avec la valorisation de la dynamique hydraulique objet des actions A1 et A3.

Les premières investigations de terrain ont été réalisées à l’automne 2010.
Les investigations complémentaires seront réalisées à l’été 2011.
Les propositions d’aménagement sont en cours de finalisation ; cette phase est liée à l’avancement de l’élaboration du scénario de restauration de la dynamique alluviale (action A3).

Action A3 : Etude de risque et définition des procédures de gestion des ouvrages

Objet de l'action

Etude qui a pour but d’affiner l’étude de définition de travaux (Sogreah – janvier 2009) sur les risques que pourront entrainer les lâchés d’eau sur l’île ainsi que les procédures à engager pour réaliser ceux-ci dans les conditions très contraignantes de la gestion des débits du Rhin.

Réalisation

Etude réalisée par un prestataire : groupement Sogreah – SIALIS

Démarrage : octobre 2010

Déroulement de l’étude :

  • Phase 1 - Etudes hydrauliques : enquêtes de terrain et réalisation de levés topographiques, définition d’une loi d’injection de débit, construction d’un modèle hydraulique bidimensionnel, réalisation des simulations hydrauliques permettant d’étudier les aspects sûreté, d’assurer une inondation sur la totalité de l’île et d’apporter les éléments indispensables aux actions A1 et A2.

  • Phase 2 - Impact des ouvrages et définition des travaux complémentaires : travaux nécessaires à la sécurisation des enjeux (construction d’un ouvrage de prise d’eau en assurant la sûreté lors de son utilisation et l’étanchéité au niveau du barrage, dimensionnement du canal d’amenée, de l’ouvrage de franchissement de la route, tracé du chenal de connexion en assurant la sûreté des ouvrages proches - pylônes électriques, digues), travaux nécessaires pour assurer la distribution de l’eau sur l’ensemble de l’île et contrôler les conditions de retour vers le Vieux Rhin (calibrage et résistance à la surverse des digues existantes le long du Vieux Rhin à l’est), étude hydromorphologique concernant le risque d’apport de sédiments dans la zone de rétention du barrage agricole.

  • Phase 3 - Mise en place d’accords internationaux avec les organismes franco-allemands

Les levés topographique complémentaires ont été réalisés, le modèle hydraulique est construit et opérationnel, une loi d’injection de débit a été proposée.
La modélisation est en cours de réalisation. Son objectif est de déterminer les incidences de l’injection de débit et d’orienter les aménagements. La dernière simulation est en cours de réalisation, les travaux ne sont donc pas entièrement définis à ce stade.

Actions A4 et A5 : Mission de maîtrise d’œuvre pour la réalisation des travaux

Les actions A4 et A5 consistent à assurer la maîtrise d’œuvre pour la réalisation des travaux. En tant que maître d’ouvrage, la Ville de Strasbourg confie cette mission à un maître d’œuvre reconnu pour sa compétence technique. Celui-ci assure la direction, le contrôle de l’exécution des travaux et la proposition de leur réception et règlement.

La mission de maîtrise d’œuvre comporte deux phases :

  • La phase conception, qui comprend les études de conception des ouvrages et l’assistance à la passation des marchés de travaux.

  • La phase travaux, qui comprend principalement les études de synthèse après consultation des entreprises de travaux, le suivi de la bonne exécution des travaux et les opérations de réception.

La consultation pour choisir un maître d’œuvre s’est déroulée au cours du mois de mars 2011. Le choix du prestataire est en cours.

Action A6 : Réalisation des dossiers réglementaires

L’action A6 consiste à réaliser les dossiers réglementaires nécessaires à l’obtention des autorisations administratives pour réaliser les travaux.
Pour faciliter la communication auprès des riverains, associations et administration, les dossiers règlementaires présenteront d’un seul tenant l’ensemble des travaux sous la forme d’un projet unique, global et cohérent.
La réalisation des dossiers réglementaires est effectuée sur la base des résultats des études de définition des travaux A1, A2 et A3, précisés par les avant projet détaillés réalisés au cours de la phase conception de maîtrise d’œuvre. La réalisation des dossiers réglementaires sera confiée au maître d’œuvre des actions A4 et A5, en tant que mission complémentaire. Une fois les dossiers réglementaires finalisés, un délai d'un an est prévu pour l'instruction des dossiers.

Action A7 : Etude sédimentologique et cartographie de l’état actuel du réseau hydrographique du Bauerngrundwasser

L’action A7 est une étude confiée à un prestataire externe qui consiste à établir une cartographie complète de l'état actuel de l'hydrosystème de l'île en vue de comprendre et de pouvoir évaluer les mouvements sédimentaires que vont engendrer les crues écologiques retrouvées :

  • cours d'eau : le cours principal du Bauerngrundwasser, ses deux bras annexes et l'ensemble de ses annexes hydrauliques (état physique du lit mineur, état d'envasement, érosions, embâcles,…)

  • habitats directement associés au cours d'eau et aux annexes hydrauliques : habitats des forêts alluviales en bordure de cours d'eau (*91E0), habitats d'eau courante et d'eau stagnante (état des habitats terrestres de bordure de cours d'eau, nature et état de la flore en place, tendance évolutive, …)

L’analyse cartographique sera complétée par une étude sédimentologique, dont les objectifs seront de :

  • caractériser les matériaux constitutifs des terrains de l'île : sédiments en lit mineur et sur les marges alluviales

  • identifier le comportement morphologique actuel du Bauerngrundwasser

  • identifier les évolutions ultérieures possibles par la mise en œuvre des inondations dynamiques : reprise éventuelle des sédiments fins et vases accumulés dans le lit du Bauerngrundwasser, transport des sables et graviers en place, dépôts éventuels de sédiments fins en lit majeur lors des épisodes d'inondations écologiques…

  • adapter si besoin les règles de gestion de l'ouvrage afin d'assurer l'équilibre du comportement morphologique du cours d'eau.

Cette action n'est pas encore engagée.

Action A8 : Elaboration du protocole de suivi scientifique des actions de restauration des inondations dynamiques

Cette action consiste à définir un programme de suivi scientifique pour mesurer l'évolution des milieux sur les thématiques suivantes :

  • facteurs biologiques

  • facteurs chimiques

  • facteurs physiques

  • facteurs hydrauliques

Il s’agit d’élaborer un protocole de suivi reproductible sur plusieurs années, qui sera mis en œuvre dès la fin des travaux. Le protocole permettra un suivi qui portera sur des indicateurs intégrant au mieux les différentes composantes biologiques et physiques des milieux restaurés pour juger de leur évolution.

Cette action n'est pas encore engagée.