Pourquoi un projet Life+ consacré à l'île du Rohrschollen ? Retrouvez dans ces pages le contexte dans lequel il s'inscrit, ses objectifs, quels sont les habitats et espèces concernées par la réalisation du projet et quels sont les résultats attendus.

http://rn-rohrschollen.strasbourg.eu/uploads/images/accouplement-azurees-TREMEL.jpg http://rn-rohrschollen.strasbourg.eu/uploads/images/Grande-aigrette-HELLIO.jpg http://rn-rohrschollen.strasbourg.eu/uploads/images/Triton-crete-BARBERY.jpg

Contexte

Parmi la grande diversité des écosystèmes des grandes plaines fluviales européennes, le plus riche et la plus complexe est la forêt galerie. Ce long couloir forestier jalonne les rives des fleuves issus des Alpes. Ses terres sont régulièrement inondées. Son aspect de forêt vierge est dû à sa richesse en espèces ligneuses (arbres, arbustes, draperies de grandes lianes).

Ces forêts régressent de nos jours, suite aux grands travaux de domestication réalisés au cours des dernières décennies. En conséquence, les quatre grands fleuves européens issus de la chaîne alpine (Rhin, Rhône, Danube, Pô) ont vu disparaître la plus grande partie de leurs forêts riveraines.

Objectifs du projet

Le projet a pour objectif de rétablir sur l’île du Rohrschollen un régime de crues dynamiques, calqué sur le rythme hydrologique du Rhin.

Habitats et espèces visés par le projet, résultats attendus

En restaurant ces habitats clés, le projet ambitionne également de favoriser plusieurs espèces inscrites aux annexes I et II des Directives habitats et Oiseaux. Celles-ci comprennent le Faucon pèlerin (Falco peregrinus), la Grande Aigrette (Egretta alba), le Triton crêté (Triturus cristatus) et la Loche de rivière (Cobitis taenia), qui est rare sur le secteur alluvial Rhin-Ried-Bruch du département du Bas-Rhin.

Photographies :
Accouplement d'azurées © Elise TREMEL
Grande aigrette © Sylvain HELLIO
Triton crêté © Jean BARBERY (BUFO)